Les piliers de l’islam

Les piliers de l’islam

les cinq pilliers de l’islam

1. la profession de foi

La profession de foi (Ach-chahâda), « La illaha illa Llah, Mohammed rassoulou Llah », qui consiste à attester l’unicité de Dieu et la prophétie de Mohammed. Cette profession de foi, fondant le monothéisme parfait, est la clé de voûte de l’islam.
2. la prière canonique

La prière canonique (As-salât) est accomplie cinq fois par jour à des heures déterminées. Elle se compose d’actes et de paroles liturgiques, et de demandes personnelles. Cette prière rituelle est un échange direct et sans intermédiaire entre l’adorateur et Le Seigneur Dieu . Son accomplissement en commun, avec conscience et connaissance, est un excellent modèle de cohésion. En effet, les musulmans se tiennent debout, unis dans un même rang, épaule contre épaule, cheville contre cheville en se prosternant tous ensemble, d’un seul mouvement devant Dieu ; dans une seule direction, la Ka‘ba .

3. L’aumone obligatoire et purificatrice

L’aumône obligatoire et purificatrice (Az-zakât) : chaque musulman, dont l’épargne annuelle atteint une somme déterminée, doit verser un montant annuel au bénéfice des pauvres et des nécessiteux. Elle développe chez le musulman l’esprit de sacrifice et de partage ; le débarrassant ainsi de l’égoïsme et de l’avarice. De plus, la zakât diminue le ressentiment et la jalousie des pauvres à l’égard des riches dans la société.

4. le jeûne du mois de ramadan

Le jeûne du mois de ramadan : le jeûne est observé par les musulmans chaque année, pendant le mois de ramadan, neuvième mois du calendrier lunaire. Le jeûne, acte intime entre l’homme et son Seigneur, enseigne la sincérité et engendre la dévotion. Il développe chez le jeûneur la patience, la maîtrise de soi, la volonté et la conscience sociale. En effet, le jeûne permet de connaître ce qu’éprouvent les membres de la société qui sont dans le besoin. Jeûner, c’est aussi exprimer son détachement de la matérialité pour s’élever à plus de spiritualité.

5. le pèlerinage

La prière canonique (As-salât) est accomplie cinq fois par jour à des heures déterminées. Elle se compose d’actes et de paroles liturgiques, et de demandes personnelles. Cette prière rituelle est un échange direct et sans intermédiaire entre l’adorateur et Le Seigneur Dieu . Son accomplissement en commun, avec conscience et connaissance, est un excellent modèle de cohésion. En effet, les musulmans se tiennent debout, unis dans un même rang, épaule contre épaule, cheville contre cheville en se prosternant tous ensemble, d’un seul mouvement devant Dieu ; dans une seule direction, la Ka‘ba .

Vous avez des questions ou des propositions?

écrivez nous

gms@mosquee-strasbourg.com

Appelez nous

03 88 22 10 95