La Foi en les Messagers

La Foi en les messagers constitue le quatrième parmi les six piliers de la Foi. Quels sont les principaux enseignements auxquels doit adhérer un musulman ?

Messagers ou Prophètes ? Il arrive souvent que nombre de musulmans ne sachent bien faire la différence entre ces deux titres. Nombreux donc sont ceux qui mélangent entre Messagers et Prophètes.

En fait même si les versets coraniques et les hadiths du Prophète BDSL évoquent plus le terme prophètes que messagers, il existe bien de grandes différences entre les deux titres. Commencer par définir les deux termes est donc important !

Premier point

Qu’est-ce qu’un Prophète ? Le qualificatif prophète est tiré de la prophétie, à savoir l’annonce d’un événement à venir. Donc le Prophète est quelqu’un qui a reçu une annonce de Dieu et qui délivre une annonce !

Deuxième point

Qu’est-ce qu’un Messager ? appelé également Envoyé, il s’agit de quelqu’un qui a reçu un message et est envoyé vers un peuple pour porter le message auprès d’eux et les prêcher afin d’y adhérer.

La distinction entre un Messager et un Prophète est que l’un est plus large et inclus donc l’autre et l’inverse n’est pas forcément vrai. Autrement dit, tout messager est également prophète ; et tout prophète n’est pas forcément messager. Par exemple Mûssa (Moïse) PSL et Hârûn (Aaron) PSL : Mûssa est messager et prophète, quant à Hârûn, il est prophète et non messager. De même pour Aïssa (Jésus) PSL et Yahyâ (Jean-Baptiste) PSL, qui étaient également ensemble. Aïssa est messager et prophète, alors que Yahya est prophète uniquement.

Dans les deux versets suivants, il en ressort de façon claire que les qualificatifs prophète et messagers s’emploient différemment.

 » Et mentionne dans le Livre Moïse. C’était vraiment un élu, et c’était un Messager et un Prophète.  » [Coran 19, 51]

 » Nous n’avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n’ait récité(13) (ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n’ait essayé d’intervenir [pour semer le doute dans le cœur des gens au sujet] de sa récitation. » [Coran 22, 52]

Troisième point

Quel est le nombre de prophètes et de messagers ? Avant de répondre à cette question rappelons que le Coran stipule clairement que dans chaque communauté, Il a envoyé un messager. Et il n’y a pas de communauté où aucun avertisseur n’y est passé.

« Il n’est pas une nation qui n’ait déjà reçu un avertisseur » [coran 35, v 24]

Nous avons deux hadiths du Prophète BDSL dans lesquels il est indiqué le nombre de prophètes et messagers envoyés par Allah. Abou Dharr interrogea une fois le Prophète Muhammad BDSL : « Quel est le nombre de prophètes ? » et le Prophète lui répondit :  » cent vingt quatre milles prophètes ! » Et combien est le nombre de messagers ? », dit Abou Dharr Le Prophète répondit  » trois cent dix sept, un nombre impressionnant ! » [hadith rapporté par l’imam Ahmed]

Ce hadith nous montre bien que le nombre de prophètes dont nous ignorons les noms est très important. Allah dit :  » Et il y a des messagers dont Nous t’avons raconté l’histoire précédemment, et des messagers dont Nous ne t’avons point raconté l’histoire – et Allah a parlé à Moïse de vive voix «  [Coran 4, verset 164 ]

De même que le verset suivant : « Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t’avons raconté l’histoire; et il en est dont Nous ne t’avons pas raconté l’histoire. Et il n’appartient pas à un Messager d’apporter un signe [ou verset] si ce n’est avec la permission d’Allah. » [ Coran 40, verset 78 ]

Autrement dit, les prophètes dont Allah nous a nommément cité les noms dans le Coran, nous devons croire en eux de façon précise et nominalement. Quant aux autres qui ne sont pas nominativement cités, nous devons croire en eux de façon globale.

Qui sont les prophètes ?

Qui sont les prophètes ?

Quatrième point

Quels sont les prophètes dont Allah a évoqué les noms dans le Coran ?

Adam (Adam) – Idriss (Enoch) – Nouh (Noé) – Hoûd (Hoûd) – Salih (Salih) – Ibrahim (Abraham) – Lôt (Lot) – Ismaï’l (Ismaël) – Ishaq (Isaac) – Ya’qûb (Jacob) – Youssouf (Joseph) – Ayyoub (Job) – Chou’ayb (Chou’aïb) – Hâroun (Aaron) – Moussa (Moïse) – Al-Yass’a (Elisée) – Dhou al-Kifl (Isaiah) – Daoud (David) – Sulaymane (Salomon) – Ilyass (Elie) – Younous (Jonas) – Zakariyyah (Zacharie) – Yahya (Jean-Baptiste) – ÏSSA (Jésus) – Muhammad

Qu’Allah les bénisse et les salue, tous !

Les noms de ces prophètes sont cités aux endroits suivants du Coran : Sourate 3, verset 33 ; sourate Houd, versets 50, 61, et 84 ; Sourate les Prophètes, verset 85 ; sourate 48, verset 29 ; et enfin la sourate les Bestiaux, où dix-huit noms sont cités :  » 83. Tel est l’argument que Nous inspirâmes à Abraham contre son peuple. Nous élevons en haut rang qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage et Omniscient. 84. Et Nous lui avons donné Isaac et Jacob et Nous les avons guidés tous les deux. Et Noé, Nous l’avons guidé auparavant, et parmi la descendance (d’Abraham) (ou de Noé), David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. Et c’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. 85. De même, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus et Elie, tous étant du nombre des gens de bien. 86. De même, Ismaël, Elisée, Jonas et Lot. Chacun d’eux Nous l’avons favorisé par dessus le reste du monde. 87. De même une partie de leurs ancêtres, de leurs descendants et de leurs frères et Nous les avons choisis et guidés vers un chemin droit. »

Quel est le rôle des prophètes ?

Quel est le rôle des prophètes ?

Cinquième point

L’humanité a de tout temps eu besoin des prophètes pour comprendre ce pourquoi ils ont été créés, le but pour lequel ils vivent sur cette terre, le dessein et le sens de leur existence sur terre, et ce qui les attend après la mort !

Le Coran compare les prophètes à l’âme sans laquelle il n’y a pas de vie et à la lumière sans laquelle les yeux ne pourraient rien voir ou discerner.

 » Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit [le Coran] provenant de Notre ordre. Tu n’avais aucune connaissance du Livre ni de la foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit «  [ Coran 42 , verset 52 ]

Et dans un autre verset Allah compare le rôle des prophètes, et le message qu’ils font diffuser auprès des humains à ceete eau qui tombe du ciel et arrose la terre : L’eau lave, lessive, charrie l’écume dans son ruissellement et irrigue la sol et le vivifie.

 » Il a fait descendre une eau du ciel à laquelle des vallées servent de lit, selon leur grandeur. Le flot débordé a charrié une écume flottante ; et semblable à celle-ci est [l’] écume provenant de ce qu’on porte à fusion, dans le feu pour [fabriquer] des bijoux et des ustensiles. Ainsi Allah représente en parabole la Vérité et le Faux: l’écume [du torrent et du métal fondu] s’en va, au rebut, tandis que [l’eau et les objets] utiles aux Hommes demeurent sur la terre. Ainsi Allah propose des paraboles. »

Sixième point

La prophétie ne s’acquiert pas, mais c’est Dieu qui choisit et élit les prophètes ! C’est une grâce qu’Allah accorde à Ses élus, parmi les Hommes.

Il est important de savoir que les enseignements du Coran et la Sunna du Prophète BDSL insistent sur le fait que être prophète est une pure élection divine, et non un degré de piété et d’observance de la religion qui s’obtient. Allah selon Sa Sagesse et Son omniscience, élit qui Il veut et le prépare dès sa tendre enfance à porter le message le moment venu. Le prophète lui-même n’apprend qu’il l’est qu’une fois il aura reçu l’annonce.

Quelles sont les missions des messagers ?

Quelles sont les missions des messagers ?

Septième point

La transmission

Les messagers sont les ambassadeurs de Dieu aux hommes. Leur première mission est de transmettre le message. Il est dit dans le Coran :  » Ô messager transmet ce qui t’a été descendu de ton Seigneur ! Si tu ne fais, tu n’auras pas accompli la transmission de Son Message » [Coran 6, verset 67]

A un autre endroit du Coran, Dieu nous informe que la transmission requiert du courage de la part des transmetteurs. En effet dans la mission de transmission, le messager est amené à parler de sujets qui ne plaisent pas forcément, ou ne vont pas dans le sens de ce qui plait aux destinataires, d’où la nécessité d’avoir du courage et de la détermination.

Allah dit :  » Ceux qui transmettent les messages de Dieu, et ils Le craignent, et ne craignent nul autre qu’Allah » (Coran Al Ahzab, verset 39].

La prédication, et l’invitation à la voie de Dieu

La mission des messagers ne s’arrête pas au niveau de la transmission, mais elle va au-delà. Le prophète-messager se doit également de prêcher les gens et les inviter à accepter le contenu du message et obéir à Dieu. Les messagers s’adressent aux gens en les informant qu’ils ont été créés par Dieu, qui les a envoyé pour leur montrer le chemin qui les mène vers leur Seigneur-Dieu :  » Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager, afin [de prêcher] adorez Dieu et éloignez-vous des idoles ! » [Coran An-Nahl, verset 36]

 » Il n’y a pas un messager qui a été envoyé avant toi, sans qu’On ne lui révèle [de prêcher] qu’il n’y a d’autre dieu que Moi. Adorez-Moi donc ! » [Coran Al-Anbiyyah, verset 25 ]

L’annonciation et l’avertissement

Dans le rôle du messager il y a toujours la mission d’annoncer la bonne nouvelle de ce qui attend les croyants comme récompense et félicité, et l’avertissement et la mise en garde quant à ce qui attend les mécréants et les désobéissants comme châtiment. Allah dit : «  Nous n’avons [point] envoyé de messagers sans qu’ils ne soient annonciateurs [de la bonne nouvelle] et avertisseurs «  [Coran Al-Kahf, verset 56]

La réforme des croyances des destinataires et la purification des âmes et le redressement des conduites

« Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes. Fais sortir ta communauté des ténèbres vers la lumière ! «  [ Coran 2, verset 256]. Allah évoque de façon très explicite cette mission purificatrice et éducative des messagers. « C’est Lui Qui a envoyé aux peuples illettrés un messager issu d’eux-mêmes, qui leur récite Ses versets et les purifie, bien qu’auparavant ils vécurent dans une ignorance évidente » [Coran Al-Djumu’a, verset 2]. Il est dit pareillement dans le verset cent vingt neuf de la Sourate le Génisse :  » Ô notre Seigneur envoie auprès un messager issu d’eux-mêmes qui leur récite Tes versets et les purifie, certes Tu es le Tout Puissant, le Tout Sage «  [Coran 2, verset 129]

Servir de preuve et de témoins pour ou contre les gens, que le message leur est parvenu et qu’ils ont été prêchés

« Des messagers annonciateurs [de la bonne nouvelle] et avertisseurs, afin que les gens n’aient aucune excuse [ou preuve à avancer] après les messagers » [ Coran 4, verset 165]. Et pour ce qui est du témoignage, Allah évoque ce rôle dans les deux fameux versets qui ont fait pleuré le Prophète BDSL, lorsqu’il les entendit récités de la bouche de son compagnon Abdullah Ibn Mass’ud : « Qu’en est-il le jour où On ramènera de chaque communauté un témoin, et toi tu seras témoin sur eux-tous » [Coran 2, verset 41 et 42]

La conduite et le commandement de la communauté des croyants et acceptants du message

« Celui qui obéi au messager aura obéi à Allah «  [Coran 4, verset 80]

Huitième point

Chaque prophète a reçu des preuves pour convaincre ses destinataires. : « Nous avons envoyés Nos messagers avec des preuves » [Coran, Al-Hadîd, verset 25]. Moîse a reçu un bâton ! Plusieurs miracles furent réalisés par Moïse grâce au bâton dont Allah l’a doté. Jésus avoir des pouvoirs de guérisseurs miraculeux et il pouvait même, grâce à Dieu ressuscités les morts et insuffler dans un morceau d’argile et le transformé en pigeon. Ce n’était point de la magie, ni même des prodiges et phénomènes non ordinaires. C’était tout simplement des faits extraordinaires, relevant du miracle, comme seul un homme soutenu par Dieu pouvait réaliser. Nous pouvons citer l’exemple du Prophète Moïse, face à Pharaon et ses magiciens spécialement venus de toute l’Egypte pour défier le Prophète. Cet épisode est évoqué dans cinq endroits différents du coran, notamment, et de façon très détaillée dans la sourate Le Poètes

 » 10. Et lorsque ton Seigneur appela Moïse : « Rends-toi auprès du peuple injuste, 11.[auprès du] peuple de Pharaon »; ne craindront-ils pas (Allah)? 12.Il dit : « Seigneur, je crains qu’ils ne me traitent de menteur; 13.que ma poitrine ne se serre, et que ma langue ne soit embarrassée : Mande donc Aaron. 14.Ils ont un crime à me reprocher; je crains donc qu’ils ne me tuent » . 15.Mais [Allah lui] dit : « Jamais! Allez tous deux avec Nos prodiges. Nous resterons avec vous et Nous écouterons. 16.Rendez-vous donc tous deux auprès de Pharaon, puis dites : « Nous sommes les messagers du Seigneur de l’univers, 17.pour que tu renvoies les Enfants d’Israël avec nous ». 18. »Ne t’avons-nous pas, dit Pharaon, élevé chez nous tout enfant? Et n’as-tu pas demeuré parmi nous des années de ta vie? 19.Puis tu as commis le méfait que tu as fait, en dépit de toute reconnaissance ». 20. »Je l’ai fait, dit Moïse, alors que j’étais encore du nombre des égarés. 21.Je me suis donc enfui de vous quand j’ai eu peur de vous : puis, mon Seigneur m’a donné la sagesse et m’a désigné parmi Ses messagers. 22.Est-ce là un bienfait de ta part [que tu me rappelles] avec reproche, alors que tu as asservi les Enfants d’Israël?  » 23. »Et qu’est-ce que le Seigneur de l’univers?  » dit Pharaon. 24. »Le Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, dit [Moïse], si seulement vous pouviez en être convaincus!  » 25.[Pharaon] dit à ceux qui l’entouraient : « N’entendez-vous pas?  » 26.[Moïse] continue : « … Votre Seigneur, et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres ». 27. »Vraiment, dit [Pharaon], votre messager qui vous a été envoyé, est un fou ». 28.[Moïse] ajouta : « … Le Seigneur du Levant et du Couchant et de ce qui est entre les deux; si seulement vous compreniez! « 29. »Si tu adoptes, dit [Pharaon], une autre divinité que moi, je te mettrai parmi les prisonniers ». 30. »Et même si je t’apportais, dit [Moïse], une chose (une preuve) évidente? 31. »Apporte-la, dit [Pharaon], si tu es du nombre des véridiques ». 32.[Moïse] jeta donc son bâton et le voilà devenu un serpent manifeste. 33.Et il tira sa main et voilà qu’elle était blanche (étincelante) à ceux qui regardaient. 34.[Pharaon] dit aux notables autour de lui : « Voilà en vérité un magicien savant. 35.Il veut par sa magie vous expulser de votre terre. Que commandez-vous?  » 36.Ils dirent : « Remets-les à plus tard, [lui] et son frère, et envoie des gens dans les villes, pour rassembler, 37.et t’amener tout grand magicien savant ». 38.Les magiciens furent donc réunis en rendez-vous au jour convenu. 39.Et il fut dit aux gens : « Est-ce que vous allez vous réunir, 40.afin que nous suivions les magiciens, si ce sont eux les vainqueurs?  » 41.Puis, lorsque les magiciens arrivèrent, ils dirent à Pharaon : « Y aura-t-il vraiment une récompense pour nous, si nous sommes les vainqueurs?  » 42.Il dit : « Oui, bien sûr, vous serez alors parmi mes proches! 43.Moïse leur dit : « Jetez ce que vous avez à jeter ». 44.Ils jetèrent donc leurs cordes et leurs bâtons et dirent : « Par la puissance de Pharaon! C’est nous qui serons les vainqueurs ». 45.Puis Moïse jeta son bâton, et voilà qu’il happait ce qu’ils avaient fabriqué. 46.Alors les magiciens tombèrent prosternés, 47.disant : « Nous croyons au Seigneur de l’univers, 48.Le Seigneur de Moïse et d’Aaron ». 49.[Pharaon] dit : « Avez-vous cru en lui avant que je ne vous le permette? En vérité, c’est lui votre chef, qui vous a enseigné la magie! Eh bien, vous saurez bientôt! Je vous couperai, sûrement, mains et jambes opposées, et vous crucifierai tous ». 50.Ils disent : « Il n’y a pas de mal! Car c’est vers notre Seigneur que nous retournerons. 51.Nous convoitons que notre Seigneur nous pardonne nos fautes pour avoir été les premiers à croire ».

Les magiciens, en très bons connaisseurs des pouvoirs et capacités d’un magicien, ont vite compris que Moïse n’en était pas un. Ils se prosternèrent donc et confessèrent leur Foi en le Seigneur de Moïse. Le bâton de Moïse se transformant en un énorme serpent, qui dévora les autres serpents produits par les magiciens, était une preuve évidente et un signe de prophétie qui ne trompe pas.

Le Prophète, BDSL, dans un hadith célèbre nous apprend que :  » Il n’y a aucun prophète qu’Allah envoya sans lui donner de signes pour convaincre et pousser les gens à la Foi. Quant à moi, ce qui m’a été donné (comme miracle), c’est une révélation (wahyan) que Dieu m’a révélé ! J’espère donc être celui qui se présentera avec le plus d’adeptes le jour de la Résurrection » [Hadith rapporté par al-imam Ahmed]

Le devoir du musulman envers les messagers

Le devoir du musulman envers les messagers

Neuvième point

Le devoir du musulman envers les messagers ? Croire en les messagers, c’est avoir un foi ferme que tous les prophètes qu’Allah a évoqué dans le Coran ont accompli leur mission et transmis tout ce qui leur a été révélé sans y avoir failli ou ménagé le moindre effort. Croire également que les messages de tous les prophètes convergent sur la Foi : Ils ont tous appelé à n’adorer qu’un Seul Dieu, l’Eternel qui Est au ciel, prêcher le même sens de la vie d’ici bas par rapport à la vie de l’au-delà : que le vie d’ici-bas, la vie terrestre est un passage à la vie future, qui sera au ciel.  » Les prophètes, sont des demi-frères, leurs religion est une mères et leurs mères sont différentes «  [ hadith rapporté par Ahmed, Ibn Hibban et d’autres]

« Mon exemple et celui des prophètes avant moi est semblable à un homme qui bâtit une maison qu’il a parfaitement construit et embellie excepté l’emplacement d’une brique dans un coin [qu’il n’a pas finit] Alors les gens visitant la maison et tournant autour, s’étonnaient de sa beauté et disaient : Ah ! si seulement la brique qui manquait était posée ? Je suis cette brique et je suis le dernier des prophètes ». [ Hadithh apporté par l’imam Boukhari dans son Sahih n°3535 et l’imam Mouslim dans son Sahih n°2286, d’après Abou Hourayra, qu’allah l’agrée ]